actualites

jeune afrique

Le Monde.svg

 

 

lesdepechesdebrazzaville

cg

f mcddi

 journal mcddi

IMG 20160803 WA0012

IMG 20160803 WA0013

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
"Le temps qui nous reste, nous devrons le consacrer à oeuvrer pour les fondements solides de la démocratie et de la paix au Congo" Bernard Bakana KOLELAS            "Homme de conviction, combattant de la liberté monsieur Bernard KOLELAS fut aussi un grand patriote" Denis SASSOU NGUESSO

Bibliographie

Bernard BAKANA KOLELAS est l'auteur de quatre ouvrages : L'Afrique d'aujourd'hui et la foi chrétienne, La Philosophie matswaniste et le pouvoir politique publié aux Éditions La Pensée universelle, Le Déchirement roman publié aux nouvelles éditions ivoiriennes, Les Épreuves initiatiques chez les Bantu essai publié aux éditions Menaibuc.

Titre de l’ouvrage : les épreuves initiatiques chez les Bantu

Nature de l’ouvrage : un essai

Auteur: Bernard BAKANA KOLELAS

Editions: MENAIBUC, Paris, France, 2007.

Résumé de l’œuvre

Jadis opposant politique, Bernard BAKANA KOLELAS, l’auteur de cet ouvrage, fut détenu à la prison de Ouesso, au cœur du pays KWELE de 1970 à 1973.

C’est là qu’est née et a pris corps

Dans cet ouvrage qui se veut être un essai, l’auteur se propose de faire la description des épreuves initiatiques au sein d’une ethnie bantu à l’extrême nord de la République du Congo : les Kwelé. Il montre comment le rite de la circoncision peut consacrer l’entrée des adolescents dans le monde des adultes. Il s’agit d’une initiation codifiée et empreinte d’interdits, connue sous le nom de Beka.

Tout au long de son ouvrage, l’auteur tente aussi d’élucider les mécanismes de fonctionnement ou mieux le mode opératoire de certaines sociétés secrètes de la partie nord du Congo comme la sorcellerie, les pratiques Andjimba, Idio, Ngi et Nakuot. Toutefois, si ces pratiques citées sont surtout propres aux peuples du département de la Sangha, il n’en demeure pas moins qu’elles existent chez tous les peuples du Congo du Nord au Sud, de l’est à l’ouest, mais sous des dénominations différentes.

Mais le vrai problème qui nous interpelle aujourd’hui, c’est celui de savoir s’il est possible de concilier dans l’univers actuel dominé par la science et la civilisation occidentale, la tradition et la modernité. Cette problématique soulève donc l’épineuse question du modèle de développement convenable et adapté aujourd’hui à l’Afrique. C’est ici l’occasion d’évoquer le thème du développement intégral cher à l’auteur qui prône l’homme total, intégral.

 

 

Titre de l’ouvrage : le déchirement

Nature de l’ouvrage : roman

Auteur: Bernard BAKANA KOLELAS

Editions: CEDA /NER, Côte d’Ivoire, Abidjan, 2006.

Résumé de l’œuvre 

Bernard KOLELAS, auteur de ce roman de 222 pages réparties en 13 parties, a écrit son ouvrage pendant qu’il était en exil, loin de son pays, d’octobre 1997 à octobre 2005. Cet ouvrage intitulé « le déchirement » expose une série de mœurs sociales congolaises liées au mariage traditionnel. En bref, cet ouvrage se veut être une contribution à la connaissance et à la compréhension de l’éthique sociale et morale du monde africain traditionnel.

Le thème essentiel de cette œuvre est le choc des cultures ou mieux encore le conflit des générations dans la nouvelle société africaine. En effet, l’auteur nous fait état d’un conflit qui se développe dans la société africaine actuelle entre la vielle génération attachée aux traditions des ancêtres et la nouvelle génération influencée par la culture occidentale. Le jeune MASSENGO qui appartient à la nouvelle génération est en fait en conflit avec son père appartenant à la vielle génération sur la double question suivante : A qui du père ou du fils revient la responsabilité de déterminer l’âge du mariage du fils et d’autre part de faire le choix de la conjointe du fils ?

Le père dont la position est sans appel, pense que, selon la tradition, il lui appartient de décider du moment d’organiser le mariage de son fils et du choix de celle qui doit devenir son épouse. Cette double question est d’autant plus importante, selon le père, qu’elle engage l’honneur et la dignité de la famille. Il s’agit donc pour le père de mettre son fils à l’abri des folies de la jeunesse et des ennuis d’un mauvais mariage.

Mais le fils qui appartient à une génération qui a presque rompu avec la tradition (une génération qui subit donc fortement l’influence des principes de la civilisation moderne, toute matérielle),pense qu’il est maître de sa vie et donc seul capable de décider de son sort.

MASSENGO, jeune fonctionnaire congolais, se trouve en plein tournent à propos de son mariage.

Il est dans l’embarras du choix entre deux belles jeunes filles que sont HUMBA, sa préférée, et NZIMBU, celle que porte son père, le vénérable BINANA. Le pauvre MASSENGO véritablement victime des combats intérieurs où les exigences de la tradition et de la modernité se croisent ou mieux s’affrontent, le dilemme entre le renoncement à la tradition et l’acceptation de la modernité .Tel est le sens du titre de ce roman : « le déchirement ».

gbp kolelas

Président du MCDDI